Réflexologie plantaire

« Là où se trouvent tes pieds commence le voyage »

Lao Tseu

Son histoire

La réflexologie est une technique ancestrale qui fut pratiquée dans de nombreuses cultures (chinoise, incas, égyptiens, hindous…).

La réflexologie dite « occidentale » telle que nous la connaissons aujourd’hui a été développée par Eunice Ingham (physiothérapeute américaine) au début du XXème siècle. Elle participa à la mise en place de la cartographie des pieds après avoir vérifié les zones douloureuses et les symptômes pendant de longues années.

Sa technique

Il s’agit d’une technique naturelle et manuelle permettant d’harmoniser l’équilibre du corps grâce à des stimulations par pressions sur les zones des pieds appelées « zones réflexes ». Ces zones représentent des parties du corps, des organes ou des glandes dans le système nerveux. Lorsqu’elles sont stimulées, cela provoque une série de phénomènes chimiques et électriques déclenchant une information homéostatique vers les zones sollicitées. En somme, la réflexologie permet principalement d’accompagner les dérèglements de type fonctionnel des différents systèmes du corps et non structurel. Voici une liste non exhaustive de ses effets :

  • meilleure adaptation au stress et à l'anxiété
  • effet antalgique sur certaines douleurs
  • améliore la circulation sanguine et lymphatique
  • favorise l'élimination des toxines
  • stimule les organes vitaux
  • renforce le système immunitaire
  • permet une grande relaxation et favorise la détente du corps et de l'esprit
  • participe à renforcer l'homéostasie
  • augmente l'énergie vitale

Son cadre légal

Bien qu’étant un excellent complément à la médecine allopathique, la réflexologie plantaire ne s’apparente en rien à la médecine conventionnelle ni aux traitements médicaux et elle n’a pas non plus pour but d’établir un diagnostic ni de modifier un traitement médical en cours. Elle ne dispense en aucun cas d’une consultation médicale. La réflexologie plantaire n’est pas à assimiler à des soins médicaux ou de kinésithérapie mais bien à une technique de bien-être et de confort par la relaxation physique.
En revanche, elle peut être envisagée comme une aide complémentaire à certain types de traitement sur autorisation d’un médecin. Elle est cependant déconseillée aux femmes enceintes durant les 3 premiers mois de grossesse, dans le cas thrombose ou phlébite, fièvre, maladie cardiaque (infarctus), dans le cas de lésions ou traumatisme aux pieds, de varicosité importantes des pieds.